04/02/19 : Journée mondiale contre le cancer

Première cause de mortalité en France, les cancers se développent à partir de cellules anormales qui se multiplient de manière incontrôlée au détriment de l’organisme.
La transformation d’une cellule normale en une cellule cancéreuse peut être induite par de nombreux facteurs liés à notre patrimoine génétique, à l’environnement ou à notre mode de vie.
Tabagisme et alcoolisme
 

L'alcool, et particulièrement lorsqu'il est associé au tabac, majore le risque de développement des cancers de la langue, de la gorge, de l'œsophage du pharynx, du sein et du foie. Il est conseillé de limiter sa consommation d'alcool à moins de deux verres par jour pour les hommes et moins d'un verre par jour pour les femmes. Le tabac est directement responsable de cancers bronchiques, de la vessie ou de la vésicule biliaire. Le tabagisme actif et/ou passif est le premier risque à éradiquer pour un mode de vie équilibré.

La MDF vous accompagne grâce au Forfait arrêt tabac.  

En savoir plus : Respirer, c'est vivre
 
Alimentation et surcharge pondérale
 

Aujourd'hui, de nombreuses affections cancéreuses sont imputables à un déséquilibre alimentaire. L'influence de l'apport calorique en graisses semble de plus en plus établi dans le développement des cancers du sein, du côlon, de la prostate et de l'endomètre. L'obésité joue un rôle important dans les cancers du côlon chez l'homme et du sein chez la femme. Dans ce contexte, surveiller son poids et son alimentation devient essentiel dans le cadre de la prévention du cancer. L'alimentation se doit d'être variée et équilibrée, adaptée aux besoins métaboliques individuels.

La MDF vous accompagne grâce au Suivi nutrition.  

En savoir plus : Manger, se régénérer
 
Sédentarité
 

Une activité physique adaptée à la condition de chacun s'impose. Moralement et physiquement, les bienfaits de l'activité sportive sont démontrés. Elle contribue à l'entretien et au maintien de la santé. Une demi-heure de marche chaque jour ou une heure d'activité sportive vigoureuse par semaine sont de bonnes habitudes à adopter pour limiter les risques de cancer.

 
Les risques liés à l’environnement
De nombreux produits chimiques, agents physiques ou poussières biologiques peuvent s'avérer extrêmement dangereux pour la santé de l'appareil respiratoire. Ces substances constituent un réel danger en cas d'exposition prolongée (nickel, amiante, pollution atmosphérique, arsenic…), tout comme l’exposition excessive aux rayons UV.

 

Chez les personnes à peau claire, l'exposition au soleil est un facteur de risque pour les cancers de la peau. Ceux-ci apparaissent principalement au niveau des zones exposées du visage, des bras et des mains. Dans tous les cas, l'utilisation de crèmes solaires à forts indices de protection est vivement encouragée.

 
Pour limiter les risques de cancer, il est donc important d’adopter une bonne hygiène de vie (réduire son niveau de stress en fait partie !) en complément de dépistages réguliers auprès de son médecin : frottis cervico-vaginal, mammographie, coloscopie, rdv de contrôle chez le dermatologue, etc.