Faites le test !

Votre complémentaire est-elle vraiment une mutuelle ou n’en a-t-elle que le nom ?

Devenu un mot courant pour désigner une complémentaire santé, le terme « mutuelle » ne peut être utilisé que par « les organismes réellement mutualistes » rappelle une étude de la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) publiée en janvier 2018 et reprise dans la dernière campagne nationale de la Mutualité Française.

La FNMF a mis au point le moteur de recherche unevraiemutuelle.fr qui permet à chacun de vérifier si sa complémentaire santé est effectivement une mutuelle régie par le Code de la Mutualité (en Nouvelle-Calédonie, régie par la loi du pays du 7 juin 2013 portant statut de la mutualité en NC) ou bien s'il s'agit d'un autre type d'organisme : une assurance à but lucratif régie par le Code des assurances, une mutuelle d'assurance à but non-lucratif relevant également du Code des assurances, ou encore une institution de prévoyance à but non-lucratif régie par le Code de la Sécurité sociale.

Une « vraie mutuelle », comme la MDF, repose sur des valeurs fondamentales :
  • un fonctionnement démocratique et un but non lucratif : les mutuelles appartiennent à leurs adhérents et les excédents sont utilisés au bénéfice de tous.
  • la solidarité pour faciliter l’accès aux soins : les mutuelles s'appuient avant tout sur la solidarité entre adhérents pour garantir une égalité de traitement entre tous : le plus favorisé est solidaire du plus démuni, le plus jeune est solidaire du plus âgé, le couple (ou le célibataire) est solidaire des familles, le bien portant est solidaire du malade.
  • l’accès universel : les mutuelles ne sélectionnent pas leurs adhérents. Il est possible d’être couvert quels que soient son âge, son état de santé et son niveau de revenus.