Boire, se ressourcer

Par Patrick DE VIVIES, directeur de la MDF

« L’eau n’est pas nécessaire à la vie, l’eau est la vie » Saint-Exupéry. 

Un être humain ne peut pas vivre plus de trois jours sans boire. Par forte chaleur, il peut mourir de déshydratation en quelques heures seulement.

Boire, c’est vital

Une perte d’eau intense et soudaine, comme celle qui résulterait d’un intense exercice physique par grande chaleur sans une hydratation adéquate, peut augmenter la viscosité du sang, entraîner de graves complications cardio-vasculaires par thrombose, soit au cerveau, soit au cœur, pouvant entraîner la mort, notamment des personnes fragilisées. La perte d’eau légère et chronique provoque des effets moins spectaculaires mais perturbe l’organisme tout entier : l’élimination des toxines est ralentie, le sang s’épaissit et l’eau cellulaire n’est pas suffisamment renouvelée. C’est la porte d'entrée de nombreuses maladies.

« Au cours des âges, (…) le culte des eaux vives et jaillissantes a été un point commun à la totalité des civilisations anciennes. Associée par toutes les traditions à la création de l’univers, l’eau, sous les symboles les plus variés, fut, en effet considérée comme source de toute vie dispensatrice d’équilibre, de force, de santé, génératrice de pureté, de beauté, de jeunesse, voire d’immortalité*. »

La répartition des communautés humaines anciennes sur Terre a été très liée à la présence de l’eau, qui a guidé les choix d’implantation des premiers villages sédentaires.

On dit souvent que les océans ont été le berceau de la vie sur Terre. Ce qui est sûr, c’est que l’eau a joué un rôle central dans l’apparition de la vie sur notre planète et que la vie ici-bas ne peut se développer sans eau. Pour chercher s’il existe une trace de vie dans l’univers, les astronomes recherchent la présence d’eau sur les planètes d’autres systèmes solaires*.

* Jeanne Rousseau : « L’eau de jouvence », 1976, Sources vitales n°3

* https://www.futura-sciences.com/sciences/dossiers/astronomie-eau-liquide-source-vie-univers-995/

L’eau a un pouvoir de cohésion qui lui permet de résister à la gravitation. Ce pouvoir, qui lui permet de grimper au sommet des grands arbres depuis la racine, est essentiel à la vie végétale. La tension superficielle de l’eau, résultant de sa cohésion, forme des gouttes sphériques et permet aux insectes aquatiques de marcher sur la surface de l’eau.

L’eau stabilise les températures de l’atmosphère en absorbant la chaleur de l’air chaud et en libérant sa chaleur dans l’air froid, contribuant à maintenir dans les océans et sur la Terre (recouverte à 72% d’eau) une température stable favorable à la vie marine et terrestre. La chaleur de vaporisation de l’eau est très élevée, c’est-à-dire qu’il faut beaucoup plus de chaleur pour faire évaporer de l’eau que de l’alcool ou de l’ammoniac par exemple : cela contribue aussi à tempérer le climat de la Terre. L’énorme quantité de chaleur produite par le soleil le jour est absorbée par l’évaporation des océans tropicaux et restituée sous forme de pluie dans les zones glacières des pôles. L’eau est une des rares substances qui se dilate quand elle gèle si bien que la glace flotte au lieu de couler. Ceci empêche les lacs et même les océans de geler complètement ce qui favorise l’existence d’une vie aquatique.

L’eau est un solvant incomparable, d’une efficacité sans égale pour dissoudre, sans toutefois être le solvant universel que recherchaient les alchimistes au Moyen Âge (sinon aucun récipient ne pourrait la contenir). Ce pouvoir de dissoudre est indispensable à la plupart des réactions chimiques au sein des cellules vivantes et donc au développement de la vie.

* Biologie, Campbell

 99.1% des molécules des organismes vivants sont des molécules d’eau*, 0.5% des molécules sont des ions minéraux et 0.4% sont de la matière organique. L’eau représente ainsi entre 60 et 70% du poids des êtres vivants. On peut ainsi définir un être vivant comme une enceinte percée d’un ou plusieurs trous pour faire passer principalement de l’eau**. Et plus la masse d’un être vivant est élevée, plus le corps physique a besoin d’avoir un flux d’eau important pour entretenir les processus vitaux. L’eau est omniprésente dans les liquides internes (liquide intracellulaire et interstitiel, sang, lymphe, etc.) et dans chacune de nos cellules. Elle y joue un rôle central dans l’ensemble des réactions chimiques indispensables à la vie et à notre développement.

* Pr Marc Henry, l’eau et la Physique quantique
** Pr Marc Henry, eau et conscience, 17 septembre 2018

Par l’exercice de ses fonctions normales*, le corps humain perd continuellement entre 2 à 3 litres d’eau par jour. Et, pour que le corps reste en bonne santé, cette eau qu’il perd doit nécessairement être remplacée sans attendre que l’organisme commence à se déshydrater. Voilà pourquoi, il est très important de boire souvent de l’eau sans attendre d’avoir soif. Au moment où l’on commence à ressentir la soif, ce corps fait de chair s’est déjà déshydraté de 0,8% à 2% de son poids.

Pour compenser une perte moyenne de 2 à 3 litres d’eau par jour, il faut absorber en moyenne 2 à 3 litres par jour, dont  1 à 2 litres en eau de boisson (eau, infusions…). Le reste correspond principalement à l’eau contenue dans les aliments consommés. Deux litres pour un adulte et un litre pour un enfant sont les préconisations de l'OMS pour la consommation journalière d'eau. Ces recommandations doivent être adaptées en fonction des facteurs pouvant aggraver ou limiter votre déshydratation.

* https://laprosperiteonline.net/2017/12/10/sante-pourquoi-dit-on-que-leau-cest-la-vie/

L’hydratation insuffisante n’est pas la seule responsable de la déshydratation. Peuvent engendrer des pertes d’eau l’ensoleillement excessif ou une forte chaleur, une climatisation mal réglée ou un ventilateur trop puissant, ou encore une violente diarrhée ou une forte fièvre.

Parmi les puissants déshydratants figurent le sucre, l’alcool et le sel. Contrairement à ce que beaucoup pensent, il est impossible de s’hydrater de manière efficace avec des boissons sucrées (soda, jus de fruit avec sucre ajouté, etc..) ou alcoolisées car la digestion du sucre et de l’alcool exige beaucoup d’eau. Les boissons diurétiques (café, thé, bière, vin blanc…) stimulent les pertes d’eau dans les urines. Les aliments sucrés (pâtisseries, confiseries) et les aliments très salés (charcuteries, chips…) accentuent également les pertes d’eau. Enfin le tabac et la plupart des médicaments contribuent à déshydrater l’organisme (diurétiques, laxatifs, antidépresseurs, etc.)

Pour bien compenser l’eau éliminée chaque jour (urine, transpiration, respiration, selles), il faut donc boire de l’eau en quantité répondant au besoin de notre organisme.

Il faut également boire une eau de qualité. Et là, il n’est pas si simple de s’y retrouver.
L’eau du robinet répond aux normes de potabilité, ce qui signifie qu’elle ne contient pas d’organismes pathogènes et que les substances présentes ne dépassent pas un maximum autorisé. Mais une eau aux normes est-elle pour autant bonne pour la santé ?
La présence de métaux lourds et notamment d’aluminium, utilisé dans certains traitements de décantation de l’eau, de polluants organiques et chimiques comme les nitrates, les pesticides, de traces de médicaments ont été détectées dans l’eau de nombreuses communes métropolitaines dans des quantités présentant un danger pour la santé si cette eau est une eau de boisson habituelle. La Nouvelle-Calédonie semblerait moins exposée selon l’origine de l’eau alimentant votre commune, notamment si l’eau est captée en amont dans un secteur en dehors de toute activité humaine. Toutefois, les eaux traitées tendent à être alcalines et oxydées contrairement aux eaux thermales bues à la source qui sont acides et réductrices*.

Cette situation a contribué au développement du marché des eaux minérales en bouteille qui a doublé en une décennie. Ainsi, chaque année, les Français consomment en moyenne 140 litres d'eau minérale en bouteille**. Pourtant les eaux minérales devraient être consommées avec discernement. Si l’on applique les directives du décret officiel aux eaux minérales, à quelques exceptions près, ces eaux ne sont pas destinées à une consommation permanente***.

L'abus de ces eaux peut même être parfois dangereux pour la santé. Leur consommation devrait être faite en connaissance de cause, après lecture des étiquettes ou renseignement près d’un pharmacien ou d’un médecin. D’une manière générale, les eaux minérales sont… trop minéralisées ! Il est déconseillé de boire quotidiennement une eau dont le résidu à sec serait supérieur à 200 mg/l****. Une eau de source embouteillée est moins minéralisée et peut être bue d’une façon permanente, surtout si son résidu à sec est inférieur à 100 mg/l.

* La bioélectronique Vincent, Roger Castell, 2014
** http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/dossiers/eau/articles/13245-qualites-eau-minerale.htm
*** http://www.econovateur.com/eaux-minerales-mieux-lennemi-bien/
**** La bioélectronique Vincent, Roger Castell, 2014

Vous l’avez compris, à travers cette rubrique, nous souhaitons vous aider à bien vous hydrater, car il s’agit d’un pilier essentiel à notre bien-être. Nous nous attacherons à observer ce que nous buvons et à se demander si cela contribue à une bonne hydratation. Nous comparerons les différentes recommandations sur ce qu’il convient de boire en quantité, sur les moments les plus adaptés pour boire, sur les différentes boissons, sur la manière dont les différents composants de l’eau sont assimilés, et tenterons de répondre aux interrogations sur l’eau qu’il est souhaitable de boire. Nous nous intéresserons enfin aux effets de la déshydratation sur notre santé. Et bien sûr, des conseils sur le bien-être ne se substituent pas à un avis ou traitement médical.


  • Pour des jus de légumes vraiment bénéfiques

    Vous êtes adepte des jus de légumes réalisés à l'extracteur de jus ? Vous avez raison ! Ces jus sont détoxifiants : ils drainent l’organisme et le débarrassent de ses toxines tout en lui apportant les éléments nutritifs dont il … Plus d'infos >>


  • Où en êtes-vous avec votre consommation d'alcool ?

    L’alcool est un problème de santé publique majeur en Nouvelle-Calédonie avec des conséquences à la fois sanitaires (traumatologie…) et sociales (violences, accidents de la route, délits divers…).

    La consommation d'alcool est à … Plus d'infos >>


  • Astuces pour boire plus d’eau

    La consommation régulière d’eau au cours de la journée est indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Elle devient d’autant plus importante en période estivale avec les fortes chaleurs que nous connaissons en … Plus d'infos >>


  • Sportif(ve) : l'importance de bien vous hydrater

    En cette saison de compétitions sportives (Tontouta RunWay, Gigawatt, SwimRun, raids du Nord…), avis aux amateurs d’efforts physiques : optimisez votre hydratation avant, pendant et après l’effort pour gérer au mieux vos … Plus d'infos >>


  • Fortes chaleurs : gare à la déshydratation

    En cette période de grosses chaleurs, faisons attention aux risques de déshydratation surtout chez les sujets fragiles, les personnes âgées et les enfants. Le respect de certaines règles permet d’éviter bien des problèmes. … Plus d'infos >>


  • Les eaux minérales : avec modération

    Si les eaux de source embouteillées peuvent-être bues sans restriction, il n’en va pas de même pour les eaux minérales : à quelques exceptions près, ces eaux ne sont pas destinées à une consommation courante.

    D’une façon géné … Plus d'infos >>