Du chocolat : oui, mais…

Plaisir coupable ou gourmandise healthy, ce qui est sûr c’est que les cloches de Pâques apporteront cette année encore leur lot de poules, lapins et œufs en chocolat. C’est l’occasion d’un focus sur les qualités nutritionnelles de ce produit, si souvent présenté comme « remède miracle » dans les médias.
Le chocolat contient des flavonoïdes, bons pour la santé
Oui. Le cacao est riche de ces molécules anti-oxydantes qui auraient, selon plusieurs études scientifiques, des effets bénéfiques sur le déclin cognitif, les troubles cardio-vasculaires, le diabète ou encore la pression artérielle. La quantité de flavonoïdes dans votre chocolat va dépendre de la quantité de cacao utilisée pour le fabriquer : ainsi le chocolat noir en contient davantage que le chocolat au lait et le chocolat blanc n’en contient pas du tout.
MAIS les bénéfices sur la santé sont démontrés à partir d’une dose de 650 mg de flavonoïdes par jour. Or cela correspond de 310 g de chocolat noir (soit une tablette et demie) ou 1 kg de chocolat au lait (soit 5 tablettes) qu’il faudrait ingurgiter quotidiennement ! Il est donc nécessaire de compléter l’apport avec d’autres aliments riches en flavonoïdes : thé vert, agrumes, oignon, poivron, brocoli, cranberry, fruits rouges, pomme, raisin, etc.

   

Le chocolat est source de magnésium
OUI. Le chocolat fait partie des aliments riches en magnésium qui est indispensable au bon fonctionnement de nos muscles et de notre cerveau et régule notre humeur.
MAIS c’est aussi un produit riche en graisses saturées (le beurre de cacao), connues pour diminuer l’absorption du magnésium par l’organisme. C’est la raison pour laquelle on conseille davantage le cacao en poudre ou en fèves, plus riche en magnésium et moins gras.
 

Le chocolat contient de la caféine
OUI. Les fèves de cacao représentent la source naturelle la plus concentrée d’un composé alcaloïde, la théobromine, un stimulant similaire à la caféine. La présence de la théobromine dans le chocolat dépend de sa teneur en cacao : pour 28 grammes de chocolat noir, on en distingue 19 milligrammes (en comparaison, une tasse de café contient 179 milligrammes de caféine). Ingérée à forte quantité, la théobromine est susceptible d’augmenter les risques du cancer de la prostate chez les hommes. Elle agit aussi comme une drogue sur le corps et peut créer une action de dépendance.
MAIS le chocolat contient de la théobromine en trop faible dose pour provoquer un effet néfaste sur la santé. Néanmoins, certaines personnes — notamment les enfants — peuvent présenter des signes d’excitation. C’est pourquoi il est préférable de ne pas en consommer le soir.

 
Mis à part la théobromine, il existe dans le chocolat des glucides, des lipides, des protides, des vitamines, des sels minéraux et des oligo-éléments qui en font un aliment qui a toute sa place à notre table. Toutefois, mieux vaut consommer un chocolat de qualité, noir de préférence (80% de cacao minimum) et en petite quantité (entre 10 et 25 gr par jour) pour apporter à notre corps certains bienfaits.
 
Source : Santé, mensonges et toujours propagande, Jérémy Anso, éd. Thierry Souccar