Les aliments à ne pas associer

 
Bien que gustativement agréables, certains aliments combinés ne font pas forcément bon ménage une fois avalés, surtout si vous souffrez de problèmes digestifs. Explications.
Faciliter la digestion
Pour bien digérer, notre système digestif prend en compte plusieurs facteurs :
  • Le temps de digestion
  • La mobilisation d’énergie nécessaire pour digérer certains aliments
  • Le milieu acido-basique digestif
 Or en associant des aliments aux durées de digestion différentes, on ouvre la porte aux fermentations avec, à la clé, ballonnements, gaz intestinaux, lourdeur digestive, fatigue.

Rappelez-vous :

- les fruits mettent seulement 30 à 60 minutes avant d’être digérés
- les légumes, les céréales et les graines : 2 h
- la viande et le poisson : entre 3 et 4 h
- les crustacés : de 4 à 8 h
 
Nous avons souvent l'habitude de consommer un fruit cru en dessert, or il va rester plus longtemps dans l’estomac que s’il avait été consommé seul ou en début de repas puisqu'il lui faudra attendre que les autres aliments de notre menu soient digérés avant lui. Ainsi, les sucres du fruit vont avoir tout loisir de fermenter et donc, entraîner une digestion difficile.
Les associations à éviter

Mieux vaut éviter d’associer au cours du même repas un aliment acide et un farineux car l’acidité inhibe l’enzyme salivaire qui permet la digestion des amidons et farineux. Par exemple, les associations steak de bœuf + frites, les pâtes à la bolognaise (pâtes + viande hachée) ou la tartine pain + confiture sont déconseillées.

Autres combinaisons perdantes : la salade grecque et ses  tomates + concombres + oignons crus, ou bien du lait + des bananes dans un milkshake, ou encore le fameux trio « sandwich oeuf/bacon + café » pour le brunch. L’assimilation de ces aliments combinés va perturber la digestion, entraînant un inconfort plus ou moins douloureux selon votre sensibilité intestinale.


Quelques règles à suivre

 Pour un meilleur confort digestif, voici quelques conseils :

  • Manger une seule protéine animale à la fois (viande, poisson, œuf…)
  • Manger une seule céréale à la fois (riz, blé, quinoa, sarrasin…)
  • Manger les fruits crus à distance des repas (30 minutes avant ou 3 h après)
  • Les légumes cuits ou crus se mélangent entre eux et s’associent favorablement avec tout. Ils sont essentiels à une bonne digestion et doivent être présents à tous les repas. Un cas particulier toutefois avec le melon et la pastèque (qui sont des légumes !) : « Avec eux, en dix minutes, l'affaire est réglée. Il ne font que passer dans l'estomac avant de se faire digérer dans l'intestin grêle mais si jamais le chemin n'est pas dégagé, il nous le font payer… », rappelle le médecin Michel Cymes. Il faut donc systématiquement les consommer au début du repas ; prenons l’habitude de consommer le melon en entrée ; quant à la pastèque, à réserver pour un en-cas sucré et peu calorique !
 

Et les oléagineux, faut-il les mélanger entre eux ?
La réponse de la naturopathe Audrey Carrière sur sa chaîne Youtube NaturAudrey :
 
 
Sources : bioalaune.com, La naturopathie pour les Nuls, Rtl.fr, saveeat.co, ohchouette.com